actualites

** JOUVENCEAUX, C’EST QUI LES PATRONNES ?! **

Rencontre avec Laurence Moal autour du livre “Duchesses” | mercredi 8 décembre, à 19 h
La sociologue Anne Guillou a écrit que le matriarcat breton était un mythe « bâti sur cette image des femmes bretonnes maîtresses en leur domaine. L’ordre, l’école, l’église ont longtemps été affaires de femmes. De ce “ministère de l’Intérieur”, on a glissé, à mon sens, abusivement, à l’idée d’un réel pouvoir social. Mais les lois ne se font pas dans les cuisines ! » Laurence Moal, agrégée, docteure en histoire médiévale et enseignante à Brest, n’écrit pas le contraire. Mais, entre les lignes d’un remarquable ouvrage, elle réintègre le genre dans le récit régional. Et pas n’importe quelles femmes ! Des duchesses. Des daronnes !
“L’histoire a longtemps été écrite par des hommes. Ceux-ci ont centré leurs récits sur les rois, les exploits militaires des chefs de guerre. Les femmes, à l’exception de quelques-unes, sont le
plus souvent invisibles ou dénigrées. Mais depuis les années 1970, les femmes comme actrices de l’histoire constituent un champ de recherche à part entière. S’intéresser à leur rôle politique, religieux, culturel, permet de mieux comprendre les mécanismes des pouvoirs en général. L’histoire des femmes bénéficie aussi des recherches en histoire du genre qui étudie le passé à la lumière des relations hommes-femmes. Au Moyen Âge, dans un monde profondément chrétien, la place de la femme dans la société est souvent dictée par les textes bibliques. Pourtant, des femmes exercent le pouvoir, ce qui remet en question l’image stéréotypée de la femme médiévale soumise et opprimée. Bien des études ont eu pour sujet des reines, des princesses. Mais en Bretagne, hormis Anne de Bretagne, les duchesses ont suscité peu de recherches et aucun ouvrage n’a proposé un portrait de groupe les concernant. Elles occupent pourtant le devant de la scène et leur place est cruciale aux moments les plus importants de l’histoire du duché.”
Ce soir, on accueille Laurence Moal pour une rencontre qui, déjà, s’annonce passionnante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *